Tag Archives: Jean Denat

Quand Jean-Paul FRANC essaie d’inverser les rôles dans Midi Libre

A chacun ses responsabilités !

Vauvert a sa place dans la communauté de communes de Petite Camargue et doit d’ailleurs y occuper une place centrale avec l’esprit communautaire qui a animé ceux qui ont engagé la création de la communauté de communes en 2001.

Mais en plaçant aux commandes de l’intercommunalité l’opposition vauverdoise, Front National et UMP, c’est le président Jean-Paul FRANC et un groupe d’élus des différentes communes qui ont politisé l’intercommunalité et créé la situation de crise que nous connaissons. C’est une manoeuvre politicienne associant Jean Louis Meizonnet et Gérard Gayaud à Jean Paul Franc et quelques autres qui a décidé du sort de l’intercommunalité.

Et que l’on ne vienne pas chercher notre responsabilité ! Nous nous avons toujours voulu travailler avec toutes les communes, comme je l’ai moi même démontré dans toutes les responsabilités que l’on m’a confiées.

Quand Jean Paul Franc ne veut pas endosser ses responsabilités dans la crise qu'il a créée

Quand Jean Paul Franc ne veut pas endosser ses responsabilités dans la crise qu’il a créée

La Camargue et le Gard représentés au coeur de la République

 

 

Moments exceptionnels dans une vie d’élu local, dans une vie tout court, quand comme moi on n’est pas né avec une cuillère d’argent dans la bouche, et que l’on croit aux valeurs de la République et à la grandeur de la France. J’ai eu le très grand honneur de représenter Vauvert, en tant que Maire, et la Camargue gardoise en tant que Conseiller Général, avec seulement douze autres maires nouvellement élus, lors d’un dîner à notre intention, à l’Elysée, autour du Président de la République.

Il s’agissait de Cécile HELLE, maire d’Avignon, Johanna ROLLAND, maire de Nantes, Nathalie APPERE, maire de Rennes, Maryvonne BOQUET, maire de Dourdan, Frédéric CHEREAU, maire de Douai, Hélène GEOFFFROY, maire de Vaulx en Velin, Olivier BIANCHI, maire de Clermont Ferrand, Sylvain ROBERT, maire de Lens, David SAMZUN, maire de St Nazaire, Jean Marc FOURNEL, maire de Longwy, Miquael QUERNEZ, maire de Quimperlé et Samuel HAZARD, maire de Verdun, une nouvelle génération d’élus socialistes, tant au niveau de l’âge que du renouvellement de la pratique politique.
Le Président de la République a témoigné d’une belle connaissance des réalités locales et d’une grande écoute. Presque 4 heures de discussion libre, franche, aisée, avec une volonté de témoigner de la nécessité de faire face avec responsabilité aux difficultés que connaît notre Pays, et de proximité avec nos concitoyens.

La préparation de cette rencontre a été pour moi l’occasion de présenter au Président et à son cabinet quelques sujets très divers, qui nous concernent plus particulièrement et sur lesquels je souhaitais qu’une attention particulière soit portée:

– l’importance du chômage des jeunes et l’absolue nécessité que tout soit fait pour qu’emplois aidés, emplois publics et surtout emplois privés soient encouragés, favorisés, facilités. La jeunesse doit rester la clé de voûte de nos préoccupations.

– l’absolue nécessité de lutter contre le contournement de la directive européenne concernant les services et notamment les personnels détachés par certaines agences d’intérim qui font un tort injuste à l’Europe et surtout sont la cause de la perte de milliers d’emplois saisonniers, dans l’agriculture notamment. Plus de 1100 postes de travail dans le Gard en 2013, au mépris de la loi.

– la réflexion qui doit être conduite pour faire évoluer la loi concernant les « violences routières » et la nécessité avérée dans certains cas de requalifier le délit en crime, notamment lorsqu’il ne peut s’agir ni d’imprudence ni de maladresse.

– l’intérêt de mobiliser des moyens exceptionnels au niveau du cadre de vie dans les ZSP par exemple, afin d’accompagner les efforts de lutte contre la délinquance par une gestion urbaine de proximité.

– Enfin, j’ai longuement plaidé la cause de l’inscription de la course camarguaise sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité, portée par l’UNESCO. Cette inscription assurerait la protection définitive par les collectivités, au niveau mondial, de la course camarguaise et des traditions et paysages qui y sont associés. Pour faire rentrer nos traditions à l’Elysée, j’ai offert au Président de la République un tableau de Marc GUYOT représentant une abrivado.

Je suivrai désormais ces dossiers avec l’entourage du Président de la République, et notamment avec Gilles Clavreul, son conseiller aux affaires intérieures, que j’avais eu la plaisir de connaître en Préfecture dans le Gard il y a quelques années.

Et comme un bonheur n’arrive jamais seul, ce 16 mai a été suivi par un 17 mai et un entretien en tête à tête avec le Premier Ministre, mon ami Manuel VALLS, dont je vous parlerai dans le prochain billet..!

Le tableau de Marc GUYOT

La tradition camarguaise est entrée à l'Elysée

La tradition camarguaise est entrée à l’Elysée

Sous le signe de l’emploi et du développement économique, avec l’Etat

 

Didier Martin, Préfet du Gard, rendra visite à la nouvelle équipe municipale mercredi, sur le thème de l’emploi et du développement économique

Ce mercredi j’aurai plaisir à recevoir à Vauvert Didier MARTIN, Préfet du Gard, avec qui je ferai le tour des modalités d’intervention de l’Etat pour favoriser l’emploi. Ce sera l’occasion de signer deux conventions de contrats d’accompagnement dans l’emploi ( C.A.E ) et d’annoncer les perspectives d’emploi d’avenir.

S’il s’agit là d’un signal fort de la Municipalité à l’attention de ceux, beaucoup trop nombreux, qui souffrent du chômage, et plus particulièrement les jeunes, il ne s’agit pas de résumer l’emploi à la capacité de la commune, en grande difficulté financière, à créer des emplois publics, même si à cette occasion elle bénéficie de l’aide de l’Etat.

L’emploi, c’est d’abord et avant tout le développement économique, et l’emploi privé. C’est un sujet que j’aborderai avec le Préfet du Gard qui nous fait la faveur de profiter de la seule semaine libre entre deux périodes de « réserve » pour cause d’élections, pour venir à l’écoute de la nouvelle municipalité Vauverdoise.

Alors que je prévois de rencontrer dans les semaines qui viennent les chefs d’entreprise de Vauvert, et que Katy Guyot, dont c’est la délégation en mairie, va prendre contact avec les commerçants et les chefs d’entreprise pour dresser un état des lieux, je veux pouvoir mettre très rapidement l’accent sur l’importance du développement économique et sur la qualité du potentiel vauverdois.

S’agissant d’une compétence de la communauté de communes, et compte tenu des circonstances, il est très important de faire le point avec l’Etat pour préserver l’intérêt des Vauverdois. Depuis la séance d’installation du conseil communautaire et le rejet de la majorité vauverdoise par le nouveau président de la communauté de communes de Petite Camargue, aucun signe n’est venu pour indiquer la moindre volonté de travailler dans l’intérêt des habitants de Vauvert.

Je n’ai reçu aucun appel du nouveau président, aucun contact, et la demande faite par Katy Guyot, au nom de la commune, de se voir attribuer la délégation au développement économique et à l’emploi est restée à ce jour lettre morte.

L’attribution de cette délégation est la condition minimale pour que se mette en place une sorte de cohabitation ( le président ayant décidé de rejeter la majorité vauverdoise dans son opposition), qui permette de maintenir la commune de Vauvert dans cette intercommunalité.

Dans les circonstances présentes, les deux premières paroles du nouveau président ayant été un mensonge et une trahison, ce n’est dorénavant qu’aux actes que les élus de Vauvert jugeront le président et la coalition qui a rejeté la commune centre de la communauté de communes de Petite Camargue. Le pacte de confiance et d’amitié qui a fondé cette communauté de communes, et l’esprit communautaire qui l’a animé jusqu’alors, appartenant désormais définitivement au passé, c’est sur les bases du pragmatisme qu’un avenir commun peut s’écrire.

La leçon du 14 avril sera retenue. Les élus de la majorité de Vauvert ne négligeront aucun effort pour parvenir à cette cohabitation pragmatique, mais ils ne reculeront devant aucune perspective pour défendre l’intérêt des Vauverdois.

Le développement économique et l’emploi, la création de nouvelles richesses fiscales, sont au coeur de notre projet municipal, ils constituent le socle indissociable de notre engagement municipal, et nous n’y renoncerons jamais.

Vauvert : Midi Libre présente le premier tour

Midi Libre s’est penché sur les enjeux des élections municipales de Vauvert et rappelé que Gérard Gayaud, maire UMP, ne l’avait emporté que de 16 voix en 2008. De l’avis unanime, sauf du sien bien sûr, le maire de Vauvert sort d’un mandat sans bilan, et la campagne permet de mettre à jour les nombreuses promesses non tenues.

Réactions des Vauverdois dans l’urne ce dimanche.. Les paris sont ouverts, avec le Front National en embuscade.

TOUS POUR VAUVERT avec Jean DENAT doit rassembler toux ceux qui désirent le changement et qui veulent ensemble contribuer à bâtir un avenir meilleur.

Vauvert: l’emploi dans les travaux publics sur la base de travaux du TGV à Générac

Avec Damien Alary, président du Conseil Général, je me suis rendu sur la base de travaux du chantier de la ligne à grande vitesse, le C.N.M, contournement Nimes Montpellier, une mission que j’ai conduite au nom du Conseil Général, pour vérifier les conditions dans lesquelles les PME régionales obtenaient des marchés de travaux et comment s’articulaient les embauches locales nécessaires. Dans ce reportage de TVSUD, Thierry PARIZOT, Directeur Général de OC’ VIA, fait un point d’actualité.

La volonté, la ténacité, dont nous faisons preuve au Conseil Général, alors que la crise économique fait rage, est la meilleure chose à opposer à ceux qui attendent, vissés dans leur fauteuil de maire, que les emplois arrivent tout seuls, considérant que ce n’est pas leur problème. A Vauvert, en ce moment, plus de mille personnes n’ayant eu aucune activité depuis plusieurs mois……la préocccupation première des Vauverdois…

 

 

 

 

 

Vauvert : Défendre nos traditions et nos fêtes avec TOUS POUR VAUVERT

J’ai été très heureux de faire partager aux membres de l’association du trophée des vaches cocardières, l’émotion et le plaisir de la désignation de la Camargue Gardoise comme 14ème Grand Site de France. Chacun a pu apprécier ce que cela signifiait également comme valeur de reconnaissance du « paysage du taureau Camargue » et Patrick Bonton qui m’a succédé à la tête du syndicat de la Camargue Gardoise a témoigné de sa volonté de poursuivre le travail engagé. Défendre nos paysages, les mettre en valeur, c’est défendre et mettre en valeur nos fêtes et nos traditions.

Pour notre équipe il ne sera pas difficile de défendre nos traditions et nos fêtes. Mieux, nous souhaitons améliorer la qualité de la programmation des manifestations camarguaises et y associer tous ceux qui, au sein des clubs taurins notamment, font toujours preuve d’un bel engagement. Bruno PASCAL, connu et reconnu dans le monde de la bouvine saura rassembler autour de lui tous les acteurs de ce spectacle unique au monde et de ces traditions qui constituent notre cadre de vie.

Je suis moi même très mobilisé pour que ces traditions, les paysages qui les inspirent, les élevages qui les font naître, les hommes et les femmes qui les font vivre, soient connus et respectés, et qu’elles constituent, non pas une image nostalgique d’un passé qui s’enfuit, mais le cadeau de bienvenue à ceux que la vie conduit chez nous et qui demain dans les arènes et dans les rues nous aideront à les défendre parce que nous aurons su leur faire partager nos émotions.

Vauvert : développement économique, il faut « se bouger »…!

Notre commune a des atouts et l’expérience du club des entrepreneurs du Pays Vidourle Camargue montre qu’il y a de nombreux chefs d’entreprise qui ne demandent qu’à pouvoir développer leur activité. ils ont simplement besoin  quelquefois de mieux connaître le territoire, d’identifier les freins à leur activité ou au contraire les perspectives de développement. Il est important que les élus locaux soient à l’écoute des chefs d’entreprise installés sur la commune mais aussi qu’ils créent les conditions pour rencontrer des porteurs de projet nouveaux.

En clair, l’activité économique et l’emploi ne se décrètent pas, mais ils n’arrivent pas tout seuls, il faut « se bouger » pour valoriser sa commune, rencontrer des personnes ressources, etc….

J’ai eu récemment plaisir à rencontrer un porteur de projet industriel venu me voir à la demande du patron d’une grande entreprise régionale qui l’a « parrainé ». Nous verrons d’ici quelques semaines, après expertise, si le projet industriel qu’il porte et qui s’inscrit dans une démarche de développement durable a de réelles chances d’aboutir à Vauvert. En tous cas cette piste ne sera pas négligée……

Gros succès du forum de l’emploi agricole : 1000 personnes et 940 offres d’emploi

Qui aurait parié il y a quelques années que ce forum de l’emploi agricole survivrait et aurait autant de succès ? C’est qu’ils étaient quelques uns ( ils se reconnaîtront mais ne l’avoueront pas, élections municipales oblige !) à considérer que ce n’était pas l’affaire des « politiques » ni des organisations publiques, et qu’il fallait « laisser faire » puisque c’était de l’emploi privé.

 

Il a fallu beaucoup de volonté pour maintenir à Vauvert ce forum de l'emploi agricole. Bravo à la MDEE du Pays Vidourle Camargue

Il a fallu beaucoup de volonté pour maintenir à Vauvert ce forum de l’emploi agricole. Bravo à la MDEE du Pays Vidourle Camargue

Eh bien ce forum, organisé de main de maître par des partenaires publics, la Maison de l’Emploi et de l’Entreprise du Pays Vidourle Camargue, la Mission Locale Jeunes, le Réseau des Métiers, du Conseil Général, et l’agence Pôle Emploi de Vauvert, répond bien à l’attente des demandeurs d’emploi et des employeurs qui trouvent là matière à préparer leur recrutement dans de bonnes conditions.

Plus de 1000 personnes sont venues en l’espace de 4 heures seulement. Elles ont été confrontées à 7 employeurs porteurs de 940 offres d’emploi et ont pu faire le point de leur situation grâce aux équipes des partenaires publics mobilisées pour la circonstance.

Se mobiliser au niveau local cela ne signifie, ni que la politique de l’emploi ne dépend pas d’abord des politiques nationales, ni que cela peut régler le problème de tous les demandeurs d’emploi. Mais dans la situation de chômage que connaissent de trop nombreux concitoyens, et notamment les jeunes, n’est ce pas un DEVOIR pour les élus locaux de contribuer à la recherche de solutions..Avec les mêmes gouvernements et dans le même bassin d’emploi on voit des résultats très différents suite à la mobilisation des élus locaux.

Et dire qu’il y en a encore qui pensent qu’au niveau local il ne faut rien faire pour l’emploi..

 

Aujourd’hui se tenaient le forum de l’emploi agricole et dans la matinée la première réunion de l’année du club des entrepreneurs. Là aussi il y a ceux qui pensent qu’il faut être aux côtés des entreprises et à l’écoute des chefs d’entreprise, puis les autres, ceux qui considèrent que les élus locaux ne doivent se mêler de rien……et surtout pas des entreprises, ni d’emploi..!

 

Vauvert : l’emploi, notre première préoccupation

Ne cherchez pas le mot « emploi » dans le bilan distribué par le maire sortant, vous ne le trouverez pas. Il a brocardé notre équipe lorsque nous indiquions en 2008, avant la crise,notre ambition de nous mobiliser pour permettre la création de 700 emplois.

GERARD GAYAUD DISAIT EN 2008 QU’IL NE SE PREOCCUPERAIT PAS D’EMPLOI. IL A TENU PAROLE !

Alors que dans le même temps ( 2008-2014) la communauté de communes Rhôny Vistre Vidourle, créait 595 emplois, en mobilisant tous ses moyens, en fédérant toutes ses énergies, Vauvert battait les records d’augmentation du chômage.

Chiffres de Pole Emploi ( donc facilement vérifiables): Les chômeurs sont comptabilisés comme des DEFM catégorie A, c’est-à-dire des Demandeurs d’Emploi de Fin de Mois, n’ayant pas travaillé le mois précédent

31 décembre 2007, nombre de chômeurs à Vauvert: 593

31 décembre 2013, nombre de chômeurs à Vauvert 1032

Soit, sous le mandat de Gérard Gayaud, celui qui ne voulait pas s’occuper d’emploi, 439 chômeurs de plus, soit un chômage en augmentation de 74%.

Eh bien nous, nous pensons que même si l’emploi dépend pour beaucoup des politiques nationales, la dynamique territoriale de l’emploi n’est pas négligeable. Nous considérons que dans le contexte actuel, c’est un DEVOIR pour un Maire que de se préoccuper d’emploi et donc de mobiliser toute son énergie pour favoriser l’emploi sur sa commune.

La campagne permettra de développer notre projet mais de rappeler aussi les freins à l’emploi qui ont été mis en oeuvre par le maire sortant quand nous offrions des possibilités d’activités ou de structures pour la commune de Vauvert.

J’ai récemment rencontré le Directeur Territorial de Pôle Emploi pour évoquer entre autre la situation à Vauvert et les perspectives sur notre territoire.

Vauvert: un endettement mal maîtrisé et dangereux pour l’avenir

Ni le montant de la dette ( déjà traité dans un article précédent), ni le remboursement annuel, n’ont été durablement diminués sous l’ère Gérard Gayaud. Le graphique montre comment le maire sortant avait négocié une baisse importante de l’annuité d’emprunt en 2005 ( en fait en allongeant les délais de remboursement, ce qui coûte bien plus cher aux contribuables) pour la laisser augmenter les années suivantes jusqu’à nos jours. En 2003, premier budget de Gérard Gayaud, l’annuité de dette de l' »héritage » était de 1 864 000€. En 2005, en négociant un allongement de la durée de remboursement, elle diminue à 1 314 000 €. En 2012, elle est de 1 871 000 €, ce qui équivaut à 168 € par habitant, alors que l’annuité d’emprunt moyenne des communes de même catégorie que vauvert, au niveau national, est de 88 €. Nous payons presque deux fois plus d’annuité d’emprunt que les autres au niveau national. Cela hypothèque les possibilités de la commune dans l’avenir, comme celles d’un ménage quand il est surendetté..!

LE MAIRE UMP SORTANT, GERARD GAYAUD, A, SANS L’AVOUER, AFFAIBLI LA COMMUNE EN NE DIMINUANT PAS DURABLEMENT L’ANNUITE DE SA DETTE