Tag Archives: Manuel VALLS

La Camargue et le Gard représentés au coeur de la République

 

 

Moments exceptionnels dans une vie d’élu local, dans une vie tout court, quand comme moi on n’est pas né avec une cuillère d’argent dans la bouche, et que l’on croit aux valeurs de la République et à la grandeur de la France. J’ai eu le très grand honneur de représenter Vauvert, en tant que Maire, et la Camargue gardoise en tant que Conseiller Général, avec seulement douze autres maires nouvellement élus, lors d’un dîner à notre intention, à l’Elysée, autour du Président de la République.

Il s’agissait de Cécile HELLE, maire d’Avignon, Johanna ROLLAND, maire de Nantes, Nathalie APPERE, maire de Rennes, Maryvonne BOQUET, maire de Dourdan, Frédéric CHEREAU, maire de Douai, Hélène GEOFFFROY, maire de Vaulx en Velin, Olivier BIANCHI, maire de Clermont Ferrand, Sylvain ROBERT, maire de Lens, David SAMZUN, maire de St Nazaire, Jean Marc FOURNEL, maire de Longwy, Miquael QUERNEZ, maire de Quimperlé et Samuel HAZARD, maire de Verdun, une nouvelle génération d’élus socialistes, tant au niveau de l’âge que du renouvellement de la pratique politique.
Le Président de la République a témoigné d’une belle connaissance des réalités locales et d’une grande écoute. Presque 4 heures de discussion libre, franche, aisée, avec une volonté de témoigner de la nécessité de faire face avec responsabilité aux difficultés que connaît notre Pays, et de proximité avec nos concitoyens.

La préparation de cette rencontre a été pour moi l’occasion de présenter au Président et à son cabinet quelques sujets très divers, qui nous concernent plus particulièrement et sur lesquels je souhaitais qu’une attention particulière soit portée:

– l’importance du chômage des jeunes et l’absolue nécessité que tout soit fait pour qu’emplois aidés, emplois publics et surtout emplois privés soient encouragés, favorisés, facilités. La jeunesse doit rester la clé de voûte de nos préoccupations.

– l’absolue nécessité de lutter contre le contournement de la directive européenne concernant les services et notamment les personnels détachés par certaines agences d’intérim qui font un tort injuste à l’Europe et surtout sont la cause de la perte de milliers d’emplois saisonniers, dans l’agriculture notamment. Plus de 1100 postes de travail dans le Gard en 2013, au mépris de la loi.

– la réflexion qui doit être conduite pour faire évoluer la loi concernant les « violences routières » et la nécessité avérée dans certains cas de requalifier le délit en crime, notamment lorsqu’il ne peut s’agir ni d’imprudence ni de maladresse.

– l’intérêt de mobiliser des moyens exceptionnels au niveau du cadre de vie dans les ZSP par exemple, afin d’accompagner les efforts de lutte contre la délinquance par une gestion urbaine de proximité.

– Enfin, j’ai longuement plaidé la cause de l’inscription de la course camarguaise sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité, portée par l’UNESCO. Cette inscription assurerait la protection définitive par les collectivités, au niveau mondial, de la course camarguaise et des traditions et paysages qui y sont associés. Pour faire rentrer nos traditions à l’Elysée, j’ai offert au Président de la République un tableau de Marc GUYOT représentant une abrivado.

Je suivrai désormais ces dossiers avec l’entourage du Président de la République, et notamment avec Gilles Clavreul, son conseiller aux affaires intérieures, que j’avais eu la plaisir de connaître en Préfecture dans le Gard il y a quelques années.

Et comme un bonheur n’arrive jamais seul, ce 16 mai a été suivi par un 17 mai et un entretien en tête à tête avec le Premier Ministre, mon ami Manuel VALLS, dont je vous parlerai dans le prochain billet..!

Le tableau de Marc GUYOT

La tradition camarguaise est entrée à l'Elysée

La tradition camarguaise est entrée à l’Elysée

Le clin d’oeil de Manuel VALLS à la ZSP de Vauvert/St Gilles

La dernière émission « des paroles et des actes », qui a permis à Manuel VALLS de rendre compte de son action et d’exposer son point de vue sur les préoccupations des Français a été agrémentée d’illustrations sur de grands écrans.

Un petit clin d’ oeil amical nous a été adressé à travers la diffusion de cette photo prise lors de l’installation de la ZSP Vauvert/ St Gilles.

La ZSP, ce n’est pas une fin en soi, ce n’est pas un remède à tout, la solution à tous les problèmes. Par contre c’est un acte de responsabilité de l’Etat, qui mobilise également la commune.

L’Etat met des moyens supplémentaires sur le territoire et place le Maire au centre du dispositif opérationnel pour traiter concrètement les problèmes. A Vauvert, il y a en permanence un peloton de gendarmes mobiles. Il y a eu création de six postes de gendarmes permanents supplémentaires, un groupe de prévention des cambriolages composé de six réservistes, une patrouille spéciale pour les investigations et un agent social pour traiter des situations qui appellent une prise en charge particulière.

Alors, ça ne règle pas tout, et ça ne règlera pas tout mais les résultats sont là: alors que les cambriolages augmentent encore d’une manière générale, ici ils diminuent de façon considérable. Il en est de même des vols en tous genres et des incivilités. Seules sont encore en augmentation les violences non crapuleuses ( non justifiées par la tentative d’un vol par exemple) et les violences conjuguales ( taux deux fois supérieur à la moyenne nationale).

La cellule opérationnelle, qui travaille sur des situations individuelles précises et qui rassemble autour du maire, le préfet, la procureur de la République, le colonel de gendarmerie, le principal du collège et le réseau local d’acteurs locaux choisis par le maire, se réunit toutes les six semaines.

Ainsi on veut passer d’une situation d' »impuissance publique » ressentie, à la prise de conscience d’une action quotidienne, cohérente, et déterminée pour aller, comme l’indique le Ministre de l’Intérieur, vers une « société apaisée »……